Les Huiles Essentielles et les Fleurs de Bach sont des cadeaux de Mère Nature.

Les huiles essentielles, quintessences des plantes aromatiques qui peuplent notre planète, et que l’homme transforme en liquide par l’alchimie de la distillation à la vapeur d’eau, sont des bombes végétales chimiques. Elles contiennent des centaines de molécules de différentes familles, qui interagissent en synergie les unes avec les autres. L’Aromathérapie est une discipline scientifique et rigoureuse française, qui étudie les effets de ces molécules sur la santé, d’un point de vue chimique.

Fascinée par les plantes depuis toujours, cela fait maintenant plus de 20 ans que je vis ces sujets dans le quotidien de mon existence. Je me suis formée auprès de Fabienne Millet, pharmacienne et aromathérapeute, et de manière autodidacte, dans les livres, et les échanges avec mes consoeurs et confrères.

Au-delà de la chimie, les huiles essentielles ont aussi, comme nous du reste, et tout ce qui nous entoure, des propriétés physiques, électriques, vibratoires, plus subtiles, moins visibles, mais tellement palpables…elles énergétisent, elles équilibrent, elles harmonisent. elles sont capables de donner du réconfort, d’apaiser la colère, de tempérer les peurs, elles peuvent apporter joie et convivialité, aider à la concentration. Chacune d’entre elles est porteuse d’un message.

L’odorat siège dans la partie émotionnelle du cerveau, la partie intuitive. Elles sont des passerelles vers l’intuition et la créativité.

Sentez, Ressentez, et vous deviendrez plus créatif.

Cette discipline porte un nom, l’olfactologie. Plutôt que de travailler avec la chimie des huiles, le fait de les respirer permet de travailler sur un terrain plus subtil, qui touche à la sphère émotionnelle.

Les fleurs de Bach sont des elixirs floraux, des fleurs qui trempent dans une eau de source pure, filtrées par les rayons du soleil. 38 fleurs pour 38 états émotionnels. Ces préparations sont ensuite mélangées à de l’alcool, pour obtenir ce que l’on appelle une teinture mère. Puis elles sont diluées au 1/250ème… c’est le principe de l’homéopathie, de la mémoire de l’eau.

Les sceptiques diront qu’il n’y a pas de trace moléculaire dans la préparation finale. Et ils auront raison. Mais qu’en est-il des molécules H2O de la préparation ? Portent-elles la même information, la même empreinte vibratoire que la même eau prise simplement à la source ? voici un billet intitulé “lettre de l’eau à l’humanité” si vous avez envie de plonger dans le sujet. Certains screugneugneus vous diront que ce n’est pas l’eau qui donne sa belle couleur bleue à notre planète, mais l’ozone. Et ils ont raison ! Veuillez pardonner cette erreur, mais c’est tellement plus joli en mode poète!

Bref…

Langage des plantes : lu,écrit, parlé.

Bilingue ? Rester humble…et ne jamais cesser l’apprentissage…

La Connaissance de la Nature donne à celui qui s’en abreuve un socle sur lequel s’appuyer jusqu’à ce qu’il maîtrise son sujet suffisamment pour parvenir à s’en détacher et à faire un “voyage quantique”, au coeur de l’information. Car c’est bien ce que nous dit la physique quantique : “tout est information”.

 

Aromatiquement Vôtre !

Pauline Dumail

Ne partez pas, restons en contact !

Abonnez-vous pour recevoir le programme mensuel des ateliers !

Merci pour votre inscription !

Share This

Share this post with your friends!